Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Équipes > Anciennes équipes > Ancienne équipe MIP : Microfluidique, Interfaces, Particules > Axes de recherche

Axes de recherche

Les interactions entre phénomènes électriques, physico-chimiques, thermiques, et hydrodynamiques, constituent le fondement des recherches que mène l’équipe MIP, à des échelles de longueur comprises entre la centaine de nanomètres et le centimètre. Trois domaines d’activités peuvent être identifiés :

  • Interfaces fluides et nanofluidique en films minces
    Aux petites échelles de longueurs considérées, les phénomènes spécifiques à une interface fluide/fluide jouent un rôle clef, et sont exploités par l’équipe MIP, pour la mise en mouvement des phases adjacentes. Citons l’effet Marangoni, d’origine chimique ou thermique et les l’électromouillage, d’origine électrique. La maîtrise de ces phénomènes s’appuie sur une description rigoureuse de la rhéologie intrinsèque de l’interface (protentiellement enrichie en molécules chimiques ou biologiques) et des phénomènes de transport entre interface et phases adjacentes. En se rapprochant de l’échelle moléculaire, les propriétés macroscopiques de volume sont également affectés et requiert une caractérisation adaptée de la rhéologie de volume.

La démarche suivie par l’équipe MIP, s’appuie conjointement sur la modélisation analytique, l’approche expérimentale et la simulation numérique à l’aide d’outils commerciaux (COMSOL) ou développés au LEGI (suivi d’interface avec le code CANARD étendu aux phénomènes relevant de l’EHD).