Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Actualités > Événements > Événements 2015

Opération 31 : Cavitation hydrodynamique sur puce

Auteur : Frédéric Ayela

La cavitation hydrodynamique « sur puce » est la réduction, à l’échelle d’un micro-réacteur, du phénomène de cavitation étudié jusqu’alors à l’échelle macroscopique avec de l’eau.
La réalisation, par les nanotechnologies, de microdiaphragmes et de micro Venturis dont les diamètres hydrauliques n’excèdent pas quelques centièmes de millimètres, permet d’atteindre un régime d’écoulement cavitant avec des débits de l’ordre du litre par heure sous des différences de pression de quelques bars. Ces réacteurs nous ont permis de procéder à des mesures inédites, intrinsèquement inaccessibles sur des installations classiques, avec des liquides conventionnels et avec des liquides plus exotiques (éther, butanol, nanofluides, etc). Intégré dans un montage de microscopie confocale [1], ce type de système nous a permis pour la première fois d’établir une cartographie thermique au sein de la zone de cavitation (cf figure).

Cavitation hydrodynamique sur puce

Une variation de 10°C a ainsi été détectée sur un espace de 0,1 mm de côté. Cela nous éclaire sur la physique des changements d’état associée à la cavitation. Expériences à venir : délamination assistée de feuillets, cavitation du luminol et détection de radicaux hydroxyles.


[1en collaboration avec Institut Lumière Matière, Lyon.