Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Équipes > Equipe MEIGE : Modélisation, Expériences et Instrumentation pour la Géophysique et l’Environnement > Thèmes de recherche > Processus de couche limite & turbulence géophysique

Couche limite et Stratification

L’existence d’un gradient de densité peut notablement affecter les processus de couche limite, c’est le cas par exemple des courants de densité dans l’océan liés à un excès de salinité ou des vents catabatiques dans l’atmosphère engendrés par un flux de chaleur radiatif en paroi. Les activités de recherche de l’équipe sur ce sujet portent principalement sur le développement de modélisation fine des processus de mélange turbulent basée sur des approches conjointes de mesures in-situ, d’expériences de laboratoire et de simulations numériques dans des situations idéalisées et réalistes.

Instabilités observées dans une expérience de courant de densité sur topographie incurvée (canal à densité variable LEGI)

Sortie instantanée extraite d’une simulation LES de vent catabatique sur la géométrie “réaliste” du Grand Colon (massif de Belledonne

Vue d’artiste de la circulation atmosphérique se développant dans la vallée de Grenoble lors d’un épisode stablement stratifié hivernal .