Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Présentation > Bâtiments > Bibliographie

Étancheité à l’air

Etanchéité à l’air - principe

L’étanchéité à l’air d’un bâtiment est très importante pour de nombreuses raisons :

- elle permet un confort thermique pour les usagers (une mauvaise étanchéité peut en effet créer des courant d’air à l’intérieur du bâtiment, ce qui peut gêner les habitants),
- elle permet de réduire la facture énergétique en terme de chauffage (moins de pertes de chaleur),
- elle peut aussi permettre de protéger l’intérieur du bâtiment (et donc les habitants) de la pollution de l’air (par exemple pour les bâtiments construits à proximité de sites industriels dangereux),
- une mauvaise étanchéité à l’air crée des désordres au niveau du système de ventilation, elle est donc moins efficace, ce qui peut augmenter les besoins de chauffage de 25% avec un système double flux,
- de plus, cela peut détériorer les isolants du fait de la condensation de l’air en vapeur d’eau au niveau des fuites d’air.

L’étanchéité à l’air visée sur le projet est définie par le débit de fuite sous 4Pa donc le suivant (I4) : il doit etre inférieur à 0,8 m3/h par mètre carré de paroi déperditive (ce qui représente le quart du volume de renouvellement d’air du système de ventilation du bâtiment).
Cette valeur sera vérifiée pendant l’avancement de la construction lors des 2 tests de perméabilité à l’air se déroulant :
(1) en cours de chantier quand l’enveloppe est fermée (hors d’eau hors d’air),
(2) à la réception du bâtiment.

Le schémas suivant montre les principales sources de fuites d’air dans un bâtiment :

Principales sources de fuites d’air

Des produits spéciaux pour assurer une bonne étanchéité à l’air seront donc mises en œuvre pour limiter les risques de fuites à ces endroits stratégiques. Ces produits sont :

- Les bandes adhésives (pour les surfaces lisse)
- Les manchettes (pour les traversés de paroi)
- Les boîtiers étanches
- Les joints ...

Il est aussi indispensable que chaque intervenant coopère sur le chantier pour que la qualité de mise en œuvre de l’étanchéité soit la meilleure possible.

bande adhésive
manchette
boîtier étanche

Étanchéité à l’air - tests

Une fois que l’enveloppe des bâtiments sera réalisée (hors d’eau hors d’air), les premiers tests d’étanchéité à l’air seront effectués afin de rectifier le bâti dans le cas où des fuites d’air apparaissent (généralement aux jonctions des parois avec le plancher, les menuiseries, ...).

Principe du test

Porte soufflante

Le principe du test d’étanchéité à l’air consiste à créer une différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment.
Tout d’abord, les orifices volontaires sont colmatés (ventilation, portes, fenêtres...).
Ensuite, une porte soufflante totalement étanche est installée (à la place d’une porte donnant sur l’extérieur) et va créer une dépression à l’intérieur du bâtiment, ce qui génère un flux d’air.

Plusieurs essais sont réalisés à différents débits.
On repère alors les fuites à l’aide de fumigènes, de caméra infrarouge ou par simple passage de la main sur les parois. Le débit de fuite est alors mesuré.

A la fin du test, on calcule la surface de fuite équivalente, puis l’indice de perméabilité à l’air, noté I4 ou Q4PaSurf, qui est le débit de fuite sous une pression de 4 Pa divisé par la surface de parois. Il s’exprime en m3/h/m2.

Selon les objectifs BBC du maître d’ouvrage, cette valeur devra être inférieure à 0,8 m3/h/m2 pour que le test soit validé.

Fumigène
Camera thermique