Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Présentation > Bâtiments > Performances énergétiques et environnementales > Réalisation

Réalisation

Descriptif des différentes solutions techniques qui ont été mises en place en phase réalisation, d’après les documents réalisés durant la phase chantier :

    • Chantier à faibles nuisances - suivi
    • Réseaux CVC - plans
    • GTB - plans
    • Etanchéité à l’air - tests

Chantier à faibles nuisances - suivi

Durant toute la phase de construction des 3 bâtiments, le bureau d’études HQE (BETREC) et l’AMO HQE (BET SE&ME) sont en charge de surveiller le respect des règles exigées par la charte HQE (concernant les chantiers à faibles nuisances) en effectuant des visites régulières sur chantier.

Durant ces visites, sont contrôlés :

- Le respect du tri et de la gestion des déchets sur chantier
- Le respect de la mise en œuvre des matériaux
- La propreté du chantier

Tri des déchets sur chantier

Cette charte a fait l’objet d’une réunion de chantier spécifique en décembre 2011, afin qu’elle soit respectée au mieux par les entreprises travaillant sur chantier.

Voici un exemple de compte rendu de chantier établi par l’AMO HQE :

Compte rendu HQE
Exemple de compte rendu de visite de chantier établi par L’AMO HQE

Réseaux CVC - plans

Voici un schéma de principe montrant le fonctionnement des réseaux CVC (chauffage-ventilation-climatisation) en été et en hiver, complété par un descriptif des différents équipements.

Réseaux CVC
Schéma de principe et équipements

Les équipements du réseaux CVC (CTA, pompes à chaleur, échangeurs) seront situés dans le local technique, les aéroréfrigérants sur les toits de GEMME.

La partie du projet Rafraîchissement naturel va être supprimé lors de la construction, donc ni l’évacuation de l’air chaud par les sheds ni le masque végétal protégeant de la chaleur des rayons du soleil ne sont réalisés.

Voici la fiche technique du plancher chauffant situé dans le hall d’accueil au bâtiment GEMME :

Fiche technique du plancher chauffant

GTB - plans

Voici un schéma représentant la localisation des équipements de la GTB sur le réseau CVC (avec compteurs et indicateurs de pression et de température).

Ce schéma comprend 4 compteurs d’énergie, indispensables pour établir la performance du bâtiment et l’efficacité de la salle serveur PUE (Power Usage Effectiveness).
De plus, des compteurs électriques devraient être installés pour surveiller la consommation d’éclairage du bâtiment. Mais pour des raisons économiques, ces capteurs ne sont pas encore mis en place en juin 2014.


Etanchéité à l’air - tests

Les test d’infiltrométrie ont été réalisés par le bureau d’études FGE sur chacun des bâtiments : Gemme, Coriolis et GH. L’objectif est à la fois qualitatif
et quantitatif, il s’agit de déterminer le niveau d’étanchéité à l’air au sens de
la réglementation thermique (Q4PaSurf), mais également d’identifier les infiltrations d’air (recherche de fuites).

Trois tests ont été fait jusqu’à l’été 2014, le premier effectué le 16 octobre 2012, le deuxième le 25 janvier 2013 et le dernier le 22 mars 2013.

Test d’étanchéité à l’air 1- 16/10/2012

Infiltrometrie intermediaire Gemme Coriolis 16/10/2012

Dans ce premier test, comme le niveau d’avancement des travaux ne permettait pas de tester l’intégralité des volumes, un seul bureau de chaque bâtiment a été sélectionné afin de valider une partie de l’enveloppe extérieure avec les passages de gaines.
Ce premier test concerne uniquement la partie bureaux du bâtiment Coriolis ( 200m²)

Les défauts d’étanchéité relevés sont :
- Les équerres de fixation du mur rideau,
- Les liaisons dormant-ouvrants des menuiseries,
- La liaison menuiserie/structure.

La phase de test effectuée conduit à une valeur de perméabilité à l’air de 0,75 m3/(h.m2) qui est inférieure à 0,8 m3/(h.m2). Par conséquent le résultat est conforme au critère réglementaire choisi par la maîtrise d’ouvrage.

Test d’étanchéité à l’air 2 - 25/01/2013

Infiltrometrie intermediaire Gemme GH Coriolis 25/01/2013

Le deuxième test est effectué sur l’ensemble du projet. Les bâtiments GEMME et Coriolis sont soumis à la réglementation de la construction neuve, et le bâtiment GH à celle de la réhabilitation.

Les défauts d’étanchéité relevés sont :
- Les liaisons dormant-parois dans le bâtiment GH, et légèrement dans le
bâtiment Coriolis
- Les liaisons dormant-ouvrants des menuiseries dans les trois bâtiments,
- Les gaines électriques dans le bâtiment GH

Le résultat révèle que le projet ne satisfait pas au critère de la maîtrise
d’ouvrage.
Les valeurs Q4Pa surf de perméabilité à l’air sont de :
- Gemme - Bureau N°7 : Q4Pa surf = 4 m3/(h.m2) > 0,8 m3/(h.m2)
- GH - Bureau Informatique : Q4Pa surf = 4 m3/(h.m2) > 0,8 m3/(h.m2)
- Coriolis - Bureau « 2 chercheurs » : Q4Pa surf = 14 m3/(h.m2) > 0,8 m3/(h.m2)

Cependant, les valeurs de perméabilité obtenues sont peu représentatives de la qualité de l’ensemble du bâtiment. Les résultats sont ici parasités par des infiltrations d’air provenant des locaux mitoyens et de zones non encore étanches à l’air (hall d’entrée de Gemme, salle des cuves de Coriolis).
On a porté essentiellement attention à l’aspect qualitatif, en examinant les fuites d’air décrites.

Test d’étanchéité à l’air 3 - 22/03/2013

Infiltrometrie intermediaire Gemme GH 22/03/2013

Les bâtiments GEMME et GH sont testés, et pour ce troisième test plusieurs fuites et défauts ont été corrigés. On voit une amélioration de la performance. Malheureusement le résultat révèle que le projet ne satisfait pas au critère règlementaire choisi par la maîtrise d’ouvrage.

Les défauts d’étanchéité relevés sont :
- Elements traversant les parois.
- Liaisons périphériques.
- Menuiseries du RDC et du R+1 de Gemme qui présentent des défauts (changement des produits en juin 2014).
- Menuiseries de GH
- Infiltrations par les prises de GH (sans doute par l’intermédiaire des cloisons)
- Liaisons parois/ouvrants,
- Liaison entre Gemme et GH au plafond du couloir, au niveau du joint
d’étanchéité.
- Ascenseur

Certaines infiltrations sont conséquentes et doivent être traitées avec
soin.

La valeur Q4Pa surf de perméabilité à l’air est de :
Q4Pa surf = 1,8 m3/(h.m2) > 0,8 m3/(h.m2)

Test d’étanchéité à l’air final

Le test d’étanchéité final s’effectuera avec les nouvelles menuiseries pour lesquelles les infiltrations d’air devront etre plus faibles (< 0,8 m3/(h.m2) selon reglementation).

Portfolio