Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Équipes > Equipe MEIGE : Modélisation, Expériences et Instrumentation pour la Géophysique et l’Environnement > Diffusion scientifique > Séminaires internes

Focalisation linéaire d’ondes internes par un tore oscillant

Bruno Voisin, 04/07/2013

En collaboration avec Evgeny Ermanyuk, Jan-Bert Flór & Natalia Shmakova

Parmi les phénomènes susceptibles de provoquer localement une intensification de l’amplitude des ondes internes de gravité dans un fluide stratifié, et ainsi de conduire au mélange, figure un phénomène spécifiquement tridimensionnel : la focalisation géométrique causée par la forme de l’émetteur. Cette configuration a reçu récemment quelque attention, aussi bien théoriquement pour l’émission de la marée interne par une topographie de fond gaussienne circulaire (Bühler & Muller JFM 2007) ou en fer à cheval (Grisouard & Bühler JFM 2012), qu’expérimentalement et numériquement pour l’émission des ondes inertielles par un tore oscillant horizontalement (Duran-Matute, Flór, Gedeferd & Jause-Labert Phys. Rev. E 2013).

Nous nous intéressons à cette dernière configuration du tore oscillant horizontalement dans un fluide stratifié, expérimentalement et théoriquement. Sont présentés les résultats relevant du régime linéaire, où l’amplitude des ondes est faible. Les expériences mettent en œuvre une technique inédite pour la visualisation et la mesure de la déformation des surfaces isopycnales. La théorie, elle aussi inédite, repose sur l’hypothèse d’un tore fin, dont le rayon principal est grand devant le rayon secondaire.

La comparaison entre les deux montre que la théorie reproduit les mesures de façon satisfaisante, aussi bien qualitative que quantitative, et permet en particulier de prédire la pente des lignes isopycnales, cruciale pour le déferlement.