Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Actualités > Séminaires > Séminaires 2013

Lundi 20 mai 2013, 11h00 LEGI salle A103

Sylvain GUILLOU, ESIX Normandie Département Génie des systèmes industriels - Cherbourg Laboratoire Universitaire des Sciences Appliquées de Cherbourg

Titre/Title :
Energies Renouvelables Marines et modélisation locale et régionale des évolutions morphydynamiques.

Contact :
Christophe Corre (Direction LEGI)

Résumé/Abstract :
Les énergies renouvelables marines sont en plein essor. L’implantation de parcs d’éoliennes est déjà en cours dans le monde. Les technologies d’hydroliennes et de systèmes houlomoteurs se multiplient. On assiste à un renouveau de l’intérêt pour les barrages marémoteurs. Cependant, à l’image des impacts produits par ces derniers, des études hydrodynamiques et hydrosédimentaires sont à prévoir. Les phénomènes ont des temps et dimensions caractéristiques différents, les objets considérés ont des tailles variés. Aussi une approche à plusieurs échelles est à considérer.
Nous abordons la problématique des études à plusieurs échelles des hydroliennes (région, parc, machine) et en particulier nous présentons nos travaux sur la simulation d’une hydrolienne avec sa charge résistante.
Les modèles morphodynamiques utilisés sont basés sur des lois de comportement des sédiments et d’échanges à l’interface fond sédimentaire – suspension encore perfectibles. C’est le cas de la floculation, l’érosion, du tassement, et des mélanges polydisperses ou sablo-vaseux. Nous abordons la sedimentation/tassement à l’aide de trois stratégies (modèle de Gibson, modèle à deux phases, modèle particulaire) associées à trois échelles (estuaire, Laboratoire, particule). Ces modélisations ont été complétées par des expériences d’érodabilité de vase.