Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels




Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher


Accueil > Équipes > Equipe MEIGE : Modélisation, Expériences et Instrumentation pour la Géophysique et l’Environnement > Projets et financements

Collaboration Franco-Chilienne en hydro-morphodynamique littorale

La plupart des côtes sont vulnérables face aux aléas naturels (changement climatique, tsunamis, tempêtes, érosion, submersion...etc.) et à l’augmentation de la pression anthropique (développement économique et urbain, tourisme...etc.). L’étude de l’évolution long terme du système littoral fourni une connaissance essentielle pour l’amélioration de sa gestion intégrée. Pour le Chili et la France qui ont respectivement les plus grandes façades maritimes d’Amérique Latine et de France, les littoraux sont des zones d’enjeux majeurs pour le développement socio-économique.

Une étroite collaboration est entretenue depuis plusieurs années entre les chercheurs Chiliens1,2 et Francais3,4,5,6 en physique du littoral. Des séjours de longues durées ont en particulier été réalisés et plusieurs études conjointes ont été publiées. Ces travaux s’articulent autour de la modélisation numérique des processus hydro-sédimentaires et de l’observation de ces processus.
Récemment, un tsunami a frappé (7) le Chili (27 fev. 2010). Un relevé post-tsunami et un suivi régulier ont été réalisés afin de comprendre la reconstruction naturelle du littoral. Cet événement a permis de mettre en évidence la vulnérabilité du littoral chilien mais aussi sa grande richesse (embouchures avec lagunes, houles énergétiques, une des plus fortes dérives littorales au monde...etc). Cet événement a également motivé le lancement d’un projet CONICYT chilien (8) auquel sont associés les partenaires français. Une thèse est actuellement réalisée conjointement au projet qui porte en particulier sur le site de l’embouchure du Mataquito (Maule). Dans le cadre de ce projet, des campagnes de mesures intensives pionnières sont réalisées ou prévues (déc. 2012, 2013). Des systèmes vidéo d’observation à la fois continue et long terme sont en cours d’installation (Mataquito, Algarrobo et Renaca) pour comprendre la dynamique du littoral à différentes échelles spatio-temporelles (vagues, marée, variabilité climatique...etc.)

Les objectifs actuels de la collaboration franco chilienne sont de développer à la fois l’observation continue du littoral et les modèles numériques afin d’arriver à terme à des outils composites permettant l’assimilation de données, ce qui donnerait la possibilité de reproduire la dynamique du littoral et de mieux anticiper son évolution.

La baie de Duao (Maule), située à 8 km au Nord de l’embouchure du Mataquito, subie une forte érosion depuis le séisme du 27 février 2010

1 PUCC, Rodrigo Cienfuegos, 2UTFSM, Patricio Catalan

3 UMR LEGI Eric Barthelemy, Hervé Michallet,

4 IRD-LEGOS Rafael Almar,

5 EPOC Philippe Bonneton, Bruno Castelle,

6 I3M Fabien Marche

7 http://www.ird.fr/la-mediatheque/fiches-d-actualite-scientifique/421-la-resilience-de-la-cote-chilienne-apres-le-seisme-de-2010

8 Projet Fondecyt N°1120878 "Characterization of nearshore processes and morphology variability for the highly energetic wave-dominated central Chile coast"