Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Actualités > Doctorats > Doctorats 2011

Mardi 27 septembre 2011, à 10h. Lieu : soutenance de thèse de Vivien AUMELAS à UJF Service Formation Continue Alternance et Apprentissage

Modélisation des hydroliennes à axe vertical libres ou carénées : développement d’un moyen expérimental et d’un moyen numérique pour l’étude de la cavitation

Lieu de soutenance :

UJF Service Formation Continue Alternance et Apprentissage,
17 rue Tour de L’eau - 38400 Saint Martin d’Hères
(cf. plan d’accès en PJ)

Membres du jury :

- Jean-Yves BILLARD Ecole Navale de Brest Examinateur
- Olivier COUTIER - DELGOSHA ENSAM Rapporteur
- Mohamed FARHAT EPFL Rapporteur
- Jean-Luc HARION Ecole des mines de Douai Examinateur
- Christian PELLONE CNRS Directeur de thèse
- Thierry MAITRE INPG CoDirecteur de thèse

Résumé :

Cette thèse s’inscrit dans le cadre des énergies renouvelables au sein du programme HARVEST centré sur le développement d’un concept d’hydrolienne dérivé des turbines Darrieus et Gorlov. L’ajout d’un dispositif appelé carénage à la turbine permet à celle-ci d’extraire une portion de l’énergie cinétique du
courant plus grande. Toutefois ce dernier peut favoriser la cavitation qui nuit à la turbine. Parmi les différents axes du programme, les travaux de thèse se situent dans cette problématique. En régime subcavitant et cavitant, l’analyse de l’hydrolienne a été menée suivant une approche numérique et expérimentale. Pour ce faire deux outils ont été mis en place. Du coté expérimental, le tunnel
hydrodynamique du LEGI a été équipé d’une balance qui donne la mesure instantanée des forces et du couple qui s’exercent sur la turbine. Du coté numérique, les efforts ont été orientés sur l’amélioration et le développement du code de calcul universitaire, CAVKA. L’utilisation intensive de ces deux moyens,
couplée à des modèles théoriques, a permis de mettre en évidence d’une part le fonctionnement de la turbine libre ou carénée et, d’autre part, les limites de fonctionnement vis-à-vis de la cavitation.

Mot-clès : hydroliennes,cavitation,numérique,experimental,RANS