Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Équipes > Equipe MEIGE : Modélisation, Expériences et Instrumentation pour la Géophysique et l’Environnement > Domaines d’application > Physique des processus

Frontogénèse.

Afin de caractériser les instabilités à petite échelle des fronts et leurs interactions
avec les mouvement à grande échelle, une étude est menée par JB Flor sur l’excitation des ondes
de gravité, la cyclogénèse secondaire, le transport à travers les fronts, et l’interaction entre les
ondes et structures cohérentes (tourbillons et fronts (ANR FLOWINg). L’instabilité d’un front
barocline généré par la mise en rotation différentielle d’un fluide bi-couche a ainsi été étudiée par
expériences (Figure 3) et simulations numériques. Pour des situations plus réalistes que celles
considérées auparavant dans la littérature, différents régimes d’instabilité ont été caractérisés dont
certains n’avaient pas encore été observés. En particulier ont été mises en évidence l’instabilité de
Rossby–Kelvin et l’apparition d’ondes d’inertie-gravité spontanément émises (IGSE). Les ondes
IGSE ne sont pas prises en compte dans les modèles de prévision et peuvent contribuer jusqu’à
1% de l’énergie totale de l’atmosphère (ce résultat s’appliquant également à l’océan). Ces ondes
peuvent donc jouer un rôle important pour les modèles de prévision, ce qui motive leur étude. Le
travail mené a également permis de démontrer que les ondes générées par l’instabilité de Holmboe
peuvent être confondues avec des ondes IGSE et donc jouer aussi un rôle important.