Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels




Supervisory authorities

CNRS

Our partners

Search


Home > Teams > Former teams > Old MIP team: Microfluidics, Interfaces, Particles > Research themes > Droplet-based microfluidics

Extraction de bioparticules de l’air ambiant

Ernest Galbrun, Jean-Luc Achard, AlainGlière, Yves Fouillet, Quentin Lancereau

Le dispositif d’extraction microbiologique que nous avons conçu est une variante d’un système appelé « électrofiltre » qui nettoie le gaz en utilisant les forces électrostatiques provoquées par un champ électrique que traversent les particules. Cependant, l’efficacité remarquable d’un électrofiltre chute en dessous du micron.
La variante beaucoup plus efficace que nous avons développée consiste en une récolte des particules par des gouttelettes et peut donc être qualifiée « d’électrofiltre par voie humide ». Les gouttelettes qui apparaissent par condensation piègent, au cours de leur transit dans le champ électrique, les particules submicroniques. Ainsi à la collection des particules sèches, s’ajoutent la collection des particules submicroniques qui sont (i) encapsulées dans les gouttelettes (ii) ou piégées à la surface des gouttelettes [1].

PROSPECTIVES

  1. Modéliser et simuler numériquement le dispositif de collecte dans sa globalité multiphysique (hydrodynamique, thermique, électrique, phénomènes de nucléation et croissance).
  2. Miniaturiser le dispositif de collecte en s’appuyant sur la modélisation précédente :
    • rendre le dispositif réellement autonome et portable
    • déployer un grand nombre de collecteurs/analyseurs pour pouvoir les placer en des points clefs vis-à-vis des écoulements d’air
    • favoriser et faciliter son intégration par l’emploi des micro-technologies développées au LETI.