Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Équipes > Equipe EDT : Ecoulements Diphasiques et Turbulences > Thèmes de recherche > Particules, inclusions, écoulements dispersés

Ecoulements en milieu non-confiné et très confiné

CARTELLIER A., SECHET P.

En milieu non confiné, les inclusions en mouvement relatif par rapport à la phase continue induisent des fluctuations de vitesse au sein de la phase porteuse. Cette agitation induite ou pseudo-turbulence affecte la dispersion des particules et combinée aux forces de nature déterministe, gouverne la distribution des phases. Ces questions ouvertes sont abordées sur des systèmes modèles.

En milieu très confiné, comme par exemple au sein de lits fixes dont la taille des pores reste inférieure à la longueur capillaire, les couplages portent principalement sur le contrôle de la taille des inclusions et sur les échanges de quantité de mouvement entre phases. L’équipe a développé et validé un modèle 1D fondé sur l’approche hybride permettant de prédire la concentration moyenne et la perte de pression. Les études en cours concernent la structuration interne de ces écoulements.