Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Équipes > Equipe MEIGE : Modélisation, Expériences et Instrumentation pour la Géophysique et l’Environnement > Diffusion scientifique > Dernières thèses soutenues

Mélange et circulation océanique : une approche par la physique statistique

Antoine Venaille, lundi 1 décembre 2008

La compréhension de l’effet des petites échelles turbulentes sur l’organisation des grandes échelles des écoulements océaniques est un problème important, tant pour la description des courants de surface que pour la structure verticale des océans. Ces écoulements sont caractérisés par un nombre de degrés de liberté très élevé qui rend illusoire toute approche déterministe. Les outils de mécanique statistique permettent en revanche de réduire ces problèmes à l’étude de quelques paramètres. Dans la première partie, nous appliquons la mécanique statistique d’équilibre des écoulements bidimensionnels à l’étude de modèles simples d’océan. Il s’agit de comprendre les phénomènes d’organisation des courants à grande échelle. La seconde partie est une approche phénoménologique du mélange turbulent dans les fluides stratifiés. Il s’agit de décrire l’évolution temporelle de la probabilité de mesurer une certaine densité de fluide à une profondeur donnée.

Archive TEL