Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels




Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher


Accueil > Équipes > Equipe MOST : MOdélisation et Simulation de la Turbulence > Moyens de calcul

Les moyens de calculs déployés par l’équipe

L’équipe Modélisation et Simulation de la Turbulence déploie un certain nombre de ressources informatiques spécifiques à ses activités en complément de celles disponibles au LEGI.

  • Le cluster de virtualisation en haute disponibilité
    Il est constitué de 3 DELL R530 (quorum). Ce cluster de virtualisation en haute disponibilité sous Proxmox-VE héberge les services critiques pour tendre vers une disponibilité H24, 7j/7. Cela concerne la résolution de noms, l’authentification, la gestion du cluster... mais aussi les espaces disques sensibles qui y sont distribués et répliqués (CEPH). Il autorise les migrations à chaud des machines virtuelles (sans interruption de service) et offre une résilience, sans intervention humaine, à la plupart des incidents techniques.
  • Le cluster de calcul parallèle distribué
    Ce cluster de 400 cœurs sous la distribution Rocks Cluster est architecturé autour d’un réseau rapide (40Gbits/s) et basse latence infiniband QDR spécifiquement pour répondre aux besoins des calculs parallèles distribués développés par l’équipe. Il permet de mettre au point les codes de simulation et de réaliser une partie des calculs à méso-résolution, en amont des grands supercalculateurs des centres nationaux.
  • Les nœuds de visualisation intensive et traitement de grands volumes de données
    • Une station de visualisation graphique 3D (HP Z800), équipée de deux GPU Nvidia Quadro FX 4800, avec 2 xéons héxacœurs (X5660) et 24Go de RAM. 
    • Un serveur de visualisation intensive (DELL R730) configuré avec deux Xéons Haswell-EP 10 cœurs (E5-2660 v3), 512Go de RAM et un GPU AMD Firepro W7000 permet la visualisation de grands volumes de données via un mécanisme de déport de session.
    • Un serveur de pré et post-traitement, avec 4 Xéons gold 6148 (80 cœurs au total) et 1.5To de RAM permet de manipuler les très grands volumes de données issues des simulations à très hautes résolutions sur les supercalculateurs de GENCI