Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Actualités > Doctorats > Doctorats 2017

Mercredi 29 mars 2017, soutenance de thèse de Nathanaël GUILLAUD - 14h00, Amphithéâtre K118, LEGI, site Bergès

Simulation et optimisation de forme d’hydroliennes à flux transverse

Cette thèse a été réalisée en collaboration avec la société HydroQuest dans le cadre du FUI HydroFluv.

Encadrants
- M. Éric Goncalvès, Professeur à l’ENSMA, Poitiers - Futuroscope (Précédemment au LEGI)
- M. Guillaume Balarac, Maître de conférence de Grenoble-INP, LEGI

Résumé

Dans le cadre de la production d’électricité par énergie renouvelable, cette thèse a pour objectif de contribuer à l’amélioration des performances hydrodynamiques des hydroliennes à flux transverse conçues par HydroQuest. Pour y parvenir, deux axes d’étude principaux sont proposés. Le premier consiste à améliorer la compréhension de la performance de l’hydrolienne et de l’écoulement en son sein par voie numérique. L’influence du paramètre d’avance ainsi que celle de la solidité de l’hydrolienne sont étudiées. Les écoulements mis en jeux étant complexes, une méthode de type Simulation des Granges Échelles 3D est utilisée afin de les restituer au mieux. Le phénomène de décrochage dynamique, qui apparaît pour certains régimes de fonctionnement de l’hydrolienne, fait l’objet d’une étude à part entière sur un cas de profil oscillant.

Le second axe se concentre sur les carénages de l’hydrolienne qui font l’objet d’une procédure d’optimisation numérique. Afin de pouvoir réaliser les nombreuses simulations requises en un temps réaliste, des méthodes de type Unsteady Reynolds-Averaged Navier-Stokes 2D moins coûteuses et fournissant une précision suffisante pour ce type d’étude sont utilisées.