Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Actualités > Séminaires > Séminaires 2016

Vendredi 8 avril 2016 à 11h00 en salle K118

Alice Chauvin, Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique, Marseille

Titre/Title : Mécanique des fluides et acoustique

Contact : Nicolas Mordant (équipe EDT)

Résumé/Abstract : L’interaction entre une onde de choc plane aérienne et un nuage de gouttes d’eau est présentée. Elle
est suivie d’une étude du bruit généré par une vanne de pressurisation de cabine d’avion et d’une étude portant sur l’atténuation du bruit basse fréquence par une membrane visco-élastique.

Interaction onde de choc / nuage de gouttes
Si les forces aérodynamiques sont assez importantes comparées aux forces de tension de surface, une goutte d’eau peut se déformer et se fragmenter en gouttes plus fines. Ce phénomène, connu sous le nom « d’atomisation secondaire » joue un rôle dans l’atténuation de la surpression induite par une onde de choc. La goutte, en se fragmentant, voit sa surface d’échange avec l’écoulement augmenter ce qui va accroître les échanges de chaleur et de quantité de mouvement à l’origine de l’affaiblissement du choc. Une étude expérimentale et numérique de cette interaction est présentée.

Bruit émis par une vanne de pressurisation de cabine d’avion
La régulation de la pression des cabines d’avion peut-être effectuée au moyen de vannes papillons.
Selon les altitudes du vol celles-ci émettent un fort bruit large bande ou un bruit tonal qui nuit au confort des passagers. Une étude du lien entre l’émission acoustique et la structure de l’écoulement a été effectuée. Les résultats expérimentaux ont permis de corréler les phénomènes aérodynamiques présents au sein de la vanne, observés par visualisation des gradients de densité, avec l’émergence de bruit tonal mesuré en champs lointain et pariétal. Un bon accord entre résultats numériques et expérimentaux est mis en évidence.

Atténuation de bruit basse fréquence par membrane visco-élastique
La réduction du bruit est généralement effectuée aux moyens de dispositifs linéaires : matériaux poreux, efficaces en hautes fréquences ou résonateur de Helmholtz, efficaces en basses fréquences dans une plage fréquentielle étroite. Des absorbeurs acoustiques non-linéaires ont démontré leurs capacités d’absorption d’énergie en basse fréquence. L’atténuation de bruit basses fréquences par un absorbeur non-linéaire constitué d’une membrane visco-élastique est présentée.
Mots clefs : Milieu diphasique, fragmentation, compressible, aéroacoustique, acoustique