Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher





Accueil > Équipes > Equipe MEIGE : Modélisation, Expériences et Instrumentation pour la Géophysique et l’Environnement > Diffusion scientifique > Séminaires internes

Spatially developing gravity currents

18/06/2015 Cédric Lachaud

Dans l’environnement, les courants de gravité sont des processus clés
créés lorsque que des différences de densité apparaissent dans le
fluide. Ces courants jouent un rôle majeur dans la circulation
thermohaline, en étant une des sources principales des masses d’eau
profonde. A l’interface de ces courants, les instabilités de
cisaillement conduisent à un important mélange et à l’entraînement du
fluide ambiant dans le courant. Ces processus de petites échelles sont
très difficiles à prendre en compte dans les modèles et leur
paramétrisation est nécessaire. La majorité des études réalisées
s’intéressent à l’écoulement des courants de gravité sur des
topographies plates ou des pentes uniformes. Lors de cette étude, nous
nous sommes intéressés à l’impact d’une topographie plus complexe sur le
développement des courants de gravité et du mélange induit, dans le but
d’améliorer la paramétrisation de ces processus. Nous avons constaté que
le taux d’entraînement est indépendant des conditions initiales de
l’écoulement. Nous avons également observé que la position à partir de
laquelle l’instabilité de Kelvin-Helmhotz apparaît n’est pas liée au flux
de flottabilité. La mesure du flux de moment a montré que dans la couche
limite, des tourbillons se propagent dans le sens du courant, en
tournant dans le sens opposé des tourbillons générés à l’interface.